Entre mystique et modernité

Depuis 30 ans, Raphaël Abecassis puise son inspiration artistique dans la riche tradition juive. Les œuvres de cet artiste éclectique parcourent le monde.

Raphaël Abecassis est né à Marrakech au Maroc en 1953. Alors qu’il n’a que 3 ans, lui et sa famille émigrent en Israël. Jeune, il étudie l’art au ‘’College of Education’’ à Beersheva. Aujourd’hui peintre installé à Nataniya, il est spécialisé dans l’art juif.

Raphaël Abecassis représente une nouvelle génération d’artistes israéliens à la reconnaissance internationale. S’inspirant de la riche tradition juive à laquelle il apporte son talent, Abecassis a développé un style personnel combinant symboles juifs, motifs sépharades et composition moderne dans une harmonieuse célébration de couleurs. Son style fait de lui un des maîtres de l’art juif contemporain.

Les œuvres de l’artiste sont exposées dans de nombreux musées et galeries en Israël, aux Etats-Unis, en Europe et au Canada. En 1986 et 1991, Raphaël Abecassis a gagné le très convoité concours national pour réaliser l’affiche officielle des célébrations du Yom Haatsmaout.

En 1992, l’exposition "Odyssée des Juifs d’Espagne" commémorant les 500 ans de l’expulsion des Juifs d’Espagne a fait le tour du monde, de Jérusalem à Montréal, en passant par Los Angeles et New York. En 1996, "Jérusalem 3000", une magnifique collection de 25 peintures célébrant l’anniversaire de la capitale a également fait le tour du monde. En 1999, l’artiste complète sa collection de tableaux avec une série intitulée "Temps et lieu". Inspirée par des personnages bibliques, l’exposition fait le tour des Etats-Unis.

Comment définir le travail de cet artiste ? De formes innovantes, sa peinture est une synthèse de naturel et de surnaturel, de tradition et de modernité, de figuratif et de mysticisme puisés dans les midrachim. L’étude juive est ce qui lui permet de faire le lien entre ses différentes sources d’inspiration.

Avec de subtiles compositions, une calligraphie précise et d’audacieuses teintes naturelles, Abecassis crée une oeuvre d’harmonies esthétiques et de perfection. L’artiste travaille une multitude de matières comme le parchemin et l’argent ainsi qu’une multitude de techniques dont la peinture, la sérigraphie, la céramique, la broderie, le découpage, et le vitrail. Cette diversité fait sa singularité.

Le peintre illustre également des Kétoubot, des livres de psaumes et des hagadot de Pessah ; décore des mezouzot et des pochettes de talith. Son but est de parvenir à atteindre un public non orthodoxe, de le rapprocher du judaïsme par le biais de l’art, des couleurs. Par le dessin, Abecassis s’adresse aussi aux non religieux pour les relier aux textes. Selon lui, l’art décloisonne car c’est un médium ouvert à tous. Il unit les gens à travers l’image, la représentation. Il touche à l’âme au-delà des différences.

Pour Raphaël Abecassis, homme pieux, l’attitude d’un artiste influence sa création. Son comportement doit être en accord avec son message artistique. L’homme comme le peintre se doit d’être un exemple.

 

Noémie Grynberg 2009

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.