Joseph Sananes : le verre comme art de la lumière, des couleurs et des formes

Joseph Sananes s’est mis à la création sur le tard bien qu’il se soit toujours senti attiré par l’art, comme un besoin intime. S’il cherche à exprimer quelque chose, ce n’est qu’inconsciemment. Mais lorsqu’il crée, il se plonge entièrement dans son œuvre. Aujourd’hui, il vit et travaille dans sa maison-atelier de Netanya.

Dans sa jeunesse, au Maroc où il est né, Joseph Sananes commence par s’intéresser à la photographie. Après la guerre des Six Jours, par patriotisme, il émigre en Israël. Là, il découvre les émaux mais, de même que pour l’image, il se rend vite compte qu’on n’y gagne pas sa vie. Alors, il écarte pour un temps ses aspirations artistiques sachant à quel point la réussite dans l’univers de la création peut se révéler aléatoire.

Lorsqu’enfin Joseph Sananes se remet à l’ouvrage, il début par le collage avant de se tourner il y a 3 ans, vers le monde du vitrail. Ces verrières décoratives sont constituées de morceaux colorés découpés et assemblés, maintenus par une armature.
La pratique du verre différant de celle du collage, Joseph Sananes s’initie donc à la technique très ancienne du plomb et à celle plus moderne dite de Tiffany (sertissage par ruban de cuivre puis soudage des différents éléments).

En pratiquant l’art du vitrail, l’apprenti découvre ce travail lent et difficile qui nécessite beaucoup de patience et de méticulosité. En effet, son procédé laisse peu de place à l’improvisation et se décompose en plusieurs étapes : recherche d’un thème, dessin au calque (maquette), numérotation des pièces, découpe des patrons en papier, choix des teintes de verre, découpe précise et délicate au diamant, assemblage. L’entreprise peut prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois car le montage des fragments doit être impeccable.
Mais la part technique de cet artisanat ne constitue pas l’art en soi. Travaillant à contre-jour, ce n’est qu’à l’achèvement de sa production que le créateur reconnait son œuvre. Pendant sa conception, l’artiste ne perçoit pas encore l’allure finale du vitrail. En définitif, il tire ses encouragements une fois travail achevé. Pourtant, Joseph Sananes essaie continuellement de s’améliorer car il se sent rarement satisfait.
Selon lui, l’art du vitrail est un métier ingrat parce qu’en Israël, il n’est pas reconnu à sa juste valeur par rapport au temps investi.
sananes.jpg
Avec le verre, Joseph Sananes ne compose pas uniquement des vitraux. Il crée également de très belles lampes, montres, pendentifs, paravents et plats. Tout un ensemble de couleurs qui réchauffent un intérieur.
Au demeurant, Joseph Sananes possède une corde supplémentaire à son arc créatif : celle de la sculpture. Ici, l’artiste utilise le cuivre ou des matériaux de récupération pour imaginer des pièces figuratives (Moise recevant les Tables de la Loi, Don Quichotte et Sancho Pansa) ou le fusing (couches de verre cuites au four entre 750 et 850 °C pour obtenir leur collage par fusion) pour des œuvres non figuratives.

Joseph Sananes se considère comme un interprète, un concepteur, un inventeur, un messager. Son ouvrage concrétise son rêve de créer, ses aspirations et ses envies. Dans ses réalisations transparait une part de lui-même, de sa judéité, de sa foi, de son lien indéniable à Israël.
En tant que juif, Joseph Sananes se définit comme pratiquant, vivant dans la Tora. En témoigne sa bibliothèque. Il applique ainsi à son art les préceptes bibliques. Aussi, pour ses vitraux, le créateur s’inspire des thèmes et symboles hébraïques ou de ceux de la nature (motifs floraux, animaliers).

Afin de valoriser son travail, Joseph Sananes espère présenter d’ici la fin de l’année civile, une exposition et prépare des journées portes-ouvertes dans sa maison-atelier de Netanya, pour faire découvrir au public et aux amateurs d’art sa passion du verre.


Noémie Grynberg 2011

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/11/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site