Auguste Michel-Lévy, père de la minéralogie micrographique

Michel-LévyAuguste Michel-Lévy est le fondateur de la minéralogie micrographique et le créateur de la science pétrographique française. Sa vie reflète celle d'un homme doué d'une haute conscience, d'un noble caractère, d’une grande intelligence, d’une forte volonté et d'une puissance de travail peu commune. Aujourd’hui encore, les pétrologues du monde entier lui doivent beaucoup.

Auguste Michel-Lévy symbolise le type accompli du pétrologue : minéralogiste autant que géologue, il montre un esprit ouvert sur toutes les sciences physiques et naturelles qui se rencontrent dans l'étude des roches. En minéralogie, il figure surtout comme un créateur de méthodes, sachant évoluer aussi vite que les problèmes de géologie. Ainsi, joue-t-il un rôle capital dans la synthèse artificielle des roches qu’il entreprend. Il devient l’initiateur et le directeur du bureau de recherches géologiques et minières au sein duquel il établit la carte géologique de la France au 80 000e, une première. Par ailleurs, il applique à ce domaine ses connaissances de physicien et emploie le microscope polarisant pour l’étude des pierres. De par son œuvre considérable, Michel-Lévy est nommé Membre du Conseil d'administration du Conservatoire des Arts et Métiers. Et lorsque le Comité technique du Laboratoire d'essai est créé, il en assume la présidence. Enfin, très intéressé par la santé, il est également un membre écouté du Conseil supérieur d'hygiène de France et du Conseil d'hygiène publique et de salubrité du département de la Seine qu'il préside l'un et l'autre. Son influence étend la zone d'action du Service géologique, pour le plus grand bien de l'hygiène publique, en faisant insérer dans la loi que tout travail d'alimentation en eau potable des communes doit être précédé d'une enquête faite par un géologue officiel.

Une passion en roc
Auguste Michel-Lévy nait en 1844 à Paris. Il est le fils de Michel Levy, un juif strasbourgeois, médecin général inspecteur des Armées et consultant de l'Empereur Napoléon III. Elevé dans un milieu très cultivé, à la fois scientifique et littéraire, le garçon se signale dès le début de ses études par ses succès dans toutes les matières. Il remporte de nombreux prix au Concours général de 1859 à 1861 et semble destiné plus particulièrement aux Lettres. Mais la volonté paternelle lui fait suivre une carrière scientifique. Bachelier ès lettres et sciences en 1861, il est admis l'année suivante à l'École Polytechnique. Etudiant particulièrement brillant, il en sort major en 1864 et entre à l'Ecole des Mines. Finissant également premier de cet établissement en 1868, Michel-Lévy débute comme secrétaire du Conseil général des mines. En 1870 survient la guerre, puis la Commune. Remplissant son devoir, il est enrôlé dans le "Bataillon des mineurs auxiliaires du génie". À 27 ans, Michel Lévy est décoré au titre militaire. Le calme revenu, il reprend sa place dans le Corps des Mines. Il est attaché au service des topographies souterraines, puis à celui de la Carte géologique de la France en 1876.
Mais dès 1874, tirant parti des nouveaux procédés d'examen microscopique qu'il importe en France, le scientifique présente à la Société géologique un
Mineralogie premier mémoire sur les caractères infimes des roches acides et éruptives anciennes, classées d'après leur âge. Il s'applique à en déterminer les divers types de structures et à en formuler la loi. Cet effort débouche l'année suivante, sur le grand ouvrage de la Minéralogie micrographique, paru en 1879. La méthode inaugurée par Michel-Lévy est toute nouvelle et constitue un progrès triomphant sur tout ce qui a pu être fait jusqu'alors. Elle donne des caractéristiques précises, au moyen desquelles on peut désormais classer les roches par groupes rationnels et les nommer selon ces derniers. Le géologue s'applique aussi à classer les minéraux par des diagrammes représentatifs de leur analyse chimique.
Le point culminant de l'œuvre de Michel-Lévy reste ses travaux de synthèse minéralogique. Nuit et jour, pendant quatre ans, de 1878 à 1881, son four voit se multiplier et se répéter sans relâche les recuits, d'où sortent non seulement les minéraux purs mais aussi la plupart des roches volcaniques connues, pour la première fois reproduites par la main de l'homme, avec leur composition minéralogique et les particularités de leur structure.
Parallèlement en 1879, Michel-Lévy est nommé Ingénieur des Mines de première classe. En 1880, dans l'Enseignement supérieur, il reçoit le titre honorifique de Directeur adjoint du laboratoire des Hautes-Études, annexé à la chaire d'Histoire naturelle des corps inorganiques du Collège de France.
Passé Ingénieur en chef en 1883, il prend la direction du Service de la Carte géologique de la France quatre ans plus tard. Et en 1896, il devient Membre de l’Académie des sciences.
Jusqu'en 1905, Michel-Lévy n'a pas l'occasion de professer officiellement. Mais, sans n’être chargé d'aucun enseignement, dans son hôtel de la rue Spontini, il se met avec complaisance et bonté, à la disposition de tous ceux qui désirent apprendre l'usage du microscope appliqué aux roches. En 1905, il devient définitivement titulaire de la chaire de géologie au Collège de France, et ce, jusqu’à sa mort. Là, ses cours font office, en quelque sorte, de testament scientifique.
Enfin, Auguste Michel-Lévy atteint le sommet de la hiérarchie comme Inspecteur général de première classe en 1907, poste de direction qu’il conserve jusqu’à sa disparition. Car un jour, la maladie frappe à sa porte. Le scientifique renonce alors aux expéditions géologiques, l'une des joies de sa vie. Sa maladie s’aggrave sans que son activité scientifique ne soit atteinte. Mais c’est la mort brusque de sa femme qui lui ôte la joie et l'enthousiasme pour la recherche, jusqu'au désir de vivre. Vers la mi-1911, son état ne tarde pas à empirer. Le 27 septembre, Auguste Michel-Lévy s'éteint à Paris, au terme d’une existence vouée au culte de la Famille, de la Science et de la Patrie.


Noémie Grynberg / Israel Magazine 2015

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/09/2015