Nouveau Musée de la Shoah à Montréal : c’est par l’éducation que sera vaincu haine et sectarisme

 

 

En juin 2003, le nouveau Musée du Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal a été inauguré en présence de plusieurs ministres canadiens, de l’ambassadeur d’Israel au Canada et de quelques 300 survivants de la Shoah. Au cours de cette cérémonie, les intervenants ont publiquement rendu hommage aux 6 millions de Juifs exterminés par les nazis. Cet événement a eu un grand retentissement dans la presse canadienne francophone et anglophone qui lui ont consacré de nombreux articles. La mission de ce Centre est essentiellement fondée sur l’éducation et la sensibilisation des jeunes générations à la tragédie que représente la Shoah dans l’histoire de l’humanité. Et au-delà, aux questions plus générales du droit et de la responsabilité morale de chacun.

Montréal, troisième plus grand centre de survivants de la Shoah au monde après Israel et New-York, vient de se doter d’un nouveau Musée commémoratif de l’Holocauste, le seul musée canadien uniquement consacré à la Shoah. Il se veut ouvert à tous, grands et petits, de toute culture et de tous horizons. Très didactique, ce Musée de taille modeste a été conçu par le Conservateur de Yad Vashem. Construit sur 2 étages, le Musée permet de se familiariser avec le contexte politique de l’époque en respectant le déroulement chronologique et explique le développement historique des faits. Outre ceux connus en Europe, il est intéressant de découvrir l’aspect canadien du conflit, très peu répandu, et d’apprendre le rôle que ce pays a tenu durant la Seconde Guerre Mondiale vis-à-vis des Juifs. Depuis les années 30, le Canada adopta une attitude franchement antisémite concernant l’immigration des Juifs d’Europe. Rappelons qu’il a fermé ses portes aux émigrés juifs durant cette période. Entre 1933 et 1939, seuls 2973 Juifs purent immigrer au Canada alors que se perpétraient en Allemagne les persécutions contre eux. Et jusqu’en 1948, pratiquement aucun nouvel immigrant juif ne put s’installer au Canada. Ce n’est qu’à partir des années 50 que ce pays assouplit ses règles d’immigration envers les Juifs. On estime à 25.000 le nombre de rescapés de la Shoah venus s’installer à Montréal après la Seconde Guerre Mondiale.

L’exposition présente entre autre, 18 films documentaires et des archives de survivants équivalant à 3000 heures de témoignages audiovisuels, des centaines de photos et d’objets provenant de rescapés et descendants de la Shoah tels que : cartes d’identité, étoiles jaunes, lettres, pyjamas, couverts, couvertures, chaussures, etc. exposés dans des vitrines. La quasi totalité de ces objets personnels offerts au musée proviennent des quelques 5.000 à 7.000 survivants de la Shoah installés aujourd’hui à Montréal, ce qui confère une spécificité à cette exposition. La collection d’archives exposée se base sur plus de 6.000 objets, photos et documents qui sont alternés tous les 6 mois, afin de permettre à chacun d’eux d’être présenté au public et mis en valeur de façon pédagogique.

 

La collection se divise en trois thèmes principaux : les communautés juives d’Europe et d’Afrique du Nord avant la guerre, la période de la Shoah proprement dite et l’après-guerre. Le musée met surtout l’accent sur les victimes et les survivants, sans oublier les Justes des Nations et les Sauveteurs Juifs.

L’objectif du Musée tente également de mettre en lumière les dangers inhérents à l’antisémitisme, au racisme et à l’intolérance. A cette occasion, le premier Ministre du Québec a déclaré : ’’Nous nous assurerons qu’autant de personnes possible visiteront cette exposition de sorte qu’elle puisse pleinement remplir sa mission. Ce musée est un témoignage de notre espoir dans l’avenir’’. L’idée est de combattre l’ignorance par l’éducation afin qu’une telle horreur ne se reproduise pas et que les générations futures en tirent des leçons d’humanité fraternelle. En effet, les Canadiens se revendiquent comme les ardents promoteurs de la tolérance et du multiculturalisme, comme une des bases essentielles de leur politique sociétale.
Des visites guidées pour grand public et groupes scolaires sont mises à disposition. Le Centre commémoratif de l’Holocauste met également à disposition une grande variété de livres, de CD et de documents éducatifs. Il possède aussi un site internet
.

Le Musée compte sur une fréquentation de 20.000 visiteurs pour la première année, dont 80% de non-juifs provenant du Canada et des Etats-Unis. En tout, ce nouveau Centre commémoratif de l’Holocauste aura coûté 5 millions de dollars dont 40% de fonds publics répartis entre le fédéral, le provincial et le municipal, et prévoit un budget annuel de fonctionnement de 100.000$ provenant de subventions gouvernementales, de dons privés ou d’entreprises et de dotations. Musée très émouvant, il est dédié au devoir de mémoire de chacun d’entre nous, Juif ou non-Juif. Ses concepteurs sont convaincus que l’éducation vaincra la haine et le sectarisme.Et comme l’affirme le premier Ministre du Québec Jean Charest : ‘’En tant que Québécois, nous sommes honorés d’être les gardiens de ce centre du souvenir, cet hommage à l’esprit humain, ce monument à la paix’’.Un sincère encouragement par ces temps de recrudescence d’un antisémitisme que l’on croyait enfouit pour longtemps et qui malheureusement resurgit de ses cendres sous de nouveaux aspects. Espérons que le Canada saura tenir ses promesses et restera fidèle à ses principes de tolérance.



Noémie Grynberg 2003

1 vote. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (3)

bervore
  • 1. bervore | 03/01/2010

Bonjour,
Je vous invite à venir découvrir une nouvelle chanson pleine d’émotions interprétée par Patrice Chala un chanteur originaire de la Vendée.
Le titre est « Un morceau d’étoffe » cette chanson a pour thème l’histoire d’une enfant juive
Pendant la deuxième guerre mondiale ainsi que la déportation de sa famille. Je vous invite a venir l’écouter et
Découvrir le clip sur le site du chanteur www.erepa85.fr ou sur celui de l’auteur
Peter Bervore http://bervore.free.fr ou sur dailymotion "http://www.dailymotion.com/video/x3mysj_patrice-chala-chante-un-morceau-det_music">Patrice
Si par hasard cette chanson vous interpelle vous pouvez me contacter.
Mon email est bervore@voila.fr
Cordialement
Peter.

noa
  • 2. noa | 26/04/2010

le probe

sophie elkan
  • 3. sophie elkan | 17/07/2011

Bjr, j'habite Bruxelles. J 'ai écrit un livre sur mon père qui a été prisonnier durant 5 années en France et en Allemagne. J'ai aussi un blog: overblog sophie kanel.
Je voudrais vous faire parvenir en pdf mon livre; Prisonnier 160008 et dites-moi ce que vous pouvez faire et envoyez-moi votre adresse . Un grand merci Sophie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 25/06/2012