Accident du travail

On accuse Israël d’éliminer les apprentis terroristes. Menteurs ! Combien de fois leur a-t-on déjà dit de ne pas jouer avec des explosifs dangereux. Mais pensez ! vous connaissez les jeunes. Ils savent toujours tout mieux et n’ont peur de rien. Le travail ne les rebute pas et ils mettent tant d’ardeur et de cœur à l’ouvrage, qu’ils en oublient les consignes élémentaires de sécurité. Dans le cas où l’un de ces futurs kamikazes explose (d’impatience), qu’il ne vienne pas se plaindre. Faudrait quand-même que ses commanditaires le préviennent que ce sont les risques du métier. Nous, on n’y est pour rien. Alors, encore une élimination ciblée de Tsahal ? Pas du tout. On appelle ça un accident du travail.


Noémie Grynberg 2001

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 25/06/2012