Avis de tempête

Malgré les quelques bonnes pluies de cet hiver, l’eau nous fait encore cruellement défaut. Le pays attend cette manne céleste comme une bénédiction. Aussi, lorsque subitement en plein milieu de la nuit le tonnerre nous surprend dans notre sommeil le plus profond, nous sommes rassérénés et contrariés en même temps de ce que les portes du ciel aient bien voulu finir par s’ouvrir. Mais le temps de dessiller un œil encore lourd de fatigue, on se rend compte que cet orage reste bien sec. Notre cerveau endormi comprend lentement que quelque chose cloche dans cette situation. En effet, les bruits d’hélicoptères n’ont rien à voir avec une tempête. Enfin, rassemblant nos esprits encore un peu embués, on comprend que le bruit du vent est en fait un bruit d’hélices et que ce que l’on prenait pour un terrible tonnerre qui fait trembler tout le quartier est en fait un tir de missile à quelques kilomètres de notre lit douillet. A défaut d’un orage de pluie on aura droit à une tempête de cendres.

 

Noémie Grynberg 2002

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

fourlard victoria
  • 1. fourlard victoria | 30/10/2009
nul j'aime pa

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×