L’hébreu vivant

A l’oulpan, pour apprendre la langue de nos ancêtres, rien de mieux que d’écouter les informations à la radio. D’une part, cela enrichit le vocabulaire, de l’autre cela permet de comprendre ce qui se passe dans le pays. Ainsi, on ne perd pas son temps à apprendre des mots secondaires dont on ne se servira pas tels que : pardon, merci, s’il vous plaît. Non, très pragmatique, on vous enseigne tout de suite les mots de la réalité quotidienne : attentat, terroriste, blessé, etc. C’est ce qu’on appelle une langue vivante.
 

Noémie Grynberg 2001

2 votes. Moyenne 0.50 sur 5.

Commentaires (1)

Régina Goldfarb
  • 1. Régina Goldfarb | 14/10/2016

et comment fait-on pour participer à cet oulpan? où se tient-il?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.