L’info en direct

Natanya, vous connaissez ; mais sans doute pas tous ses petits secrets. Sur la Côte, pas besoin de radio pour apprendre les nouvelles. Nous avons une méthode inédite…  : il suffit de regarder le ciel le nez en l’air. Si on aperçoit un ballet aérien d’hélicoptères ou d’avions de chasse, on sait aussitôt que l’armée vient d’effectuer un raid ou un bombardement au nord à la frontière libanaise ou au sud dans la bande de Gaza. Si le ciel est calme, cela veut dire qu’il n’y a pas eu d’opération militaire dans ces secteurs. C’est pas de l’info instantanée en direct ça ? Encore mieux qu’Internet. Dans le cas où vous n’êtes pas à la plage le nez en l’air à scruter le ciel, et que vous vous baladez ``tranquillement`` en ville, si vous entendez soudain une sirène d’ambulance ou de police, vous risquez de vous faire accoster par les passants vous demandant ``où ça a sauté ?``. Et ça, c’est pas de la parano ? Heureusement, il y a plus souvent de fausses alertes que de réelles explosions.


Noémie Grynberg 2001

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×