Plus vite que son ombre

En Israël, on vit l’Histoire en direct. Mais les événements se déroulent à un tel rythme qu’ils sont déjà dépassés avant même d’avoir eu lieu. Difficile de suivre ou de courir après. On ne les rattrape jamais.Les seuls occasions prévues d’avance qui nous laissent le temps de nous y préparer sont les cérémonies d’anniversaire de deuil. Là au moins, on est sûr que l’actualité ne nous dépassera pas et qu’on n’aura pas un train de retard sur l’information.

 

Noémie Grynberg 2001

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 25/06/2012