Presse d’opinion

 

La société israélienne adore les étiquettes. D’ailleurs, elle catalogue tout et tout le monde. Ashkénaze ou Séfarade ? Religieux ou laïque ? Sabra ou immigrant ?

Pour les journaux c’est pareil. Ainsi, pour choisir son quotidien préféré, on ne se soucie pas du nom des journalistes, de la qualité des articles, de la beauté des photos. Il n’y a qu’un seul et unique critère qui compte : de droite ou de gauche ?

 

 

 

Noémie Grynberg 2002

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

Rachel
  • 1. Rachel | 17/06/2008

"Droite" ou "gauche" ?
Il n'y a pas de droite ou de gauche lorsqu'il s'agit de la survie d'Israël, il y a Un Peuple, Un Pays et leurs intérêts vitaux . Je reproche ( j'en ai le droit) à certains Juifs français de se vendre à certains partis de Gauche qui sont nettement anti sioniste ou du moins qui sont tellement pro-arabe qu'ils se croient obligés de donner systématiquement tort à Israël sans aucune ananlyse d'une situation . Idem pour la droite quand l'un ou l'autre des responsables politique critique Israël dans sa façon de défendre ses droits et sa vie . Alors tu me diras mais de quel bord es-tu ? De celui d'Israël tout entier parce que ce pays, je l'aime si fort que je l'accepte avec ses forces et ses faiblesses . En sachant, après analyse que ses citoyens de droite comme de gauche, j'entends par là les mouvemens de Golda Meïr, Ben Gourion, Menahem Begin Itzakh Shamir, se confondent lorsqu'il y va de la survie d'Israël et du peuple juif en et hors Eretz Israël.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/10/2011