Salut les artistes

Si la guerre manque d’imagination, ses acteurs en revanche font preuve de beaucoup de créativité. Le spectacle, dramatique à souhait, est assez inventif et confondant de réalisme. Les Palestiniens se sont donc lancés dans un nouveau style théâtral télédiffusé : les fausses funérailles. On s’y tromperait presque si des caméras espionnes israéliennes n’avaient révélé le subterfuge : un ‘’mort’’ tombant de sa civière et se relevant aussitôt pour s’y replacer. C’est pas de la science-fiction ça ?

Noémie Grynberg 2002

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Ilan Braun
  • 1. Ilan Braun | 10/01/2012
Avec quelques années de retard (plus de 9) je me permets d'ajouter ceci à votre commentaire si juste sur l'actualité palestinienne: ce n'est plus de la science-fiction mais de la science-FRICTION! LOL... simplement.. leur imagination est époustouflante, pour faire la paix, ils sont vraiment en manque. Quel dommage!
Ilan B.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×