Salut les artistes

Si la guerre manque d’imagination, ses acteurs en revanche font preuve de beaucoup de créativité. Le spectacle, dramatique à souhait, est assez inventif et confondant de réalisme. Les Palestiniens se sont donc lancés dans un nouveau style théâtral télédiffusé : les fausses funérailles. On s’y tromperait presque si des caméras espionnes israéliennes n’avaient révélé le subterfuge : un ‘’mort’’ tombant de sa civière et se relevant aussitôt pour s’y replacer. C’est pas de la science-fiction ça ?

Noémie Grynberg 2002

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Ilan Braun
  • 1. Ilan Braun | 10/01/2012
Avec quelques années de retard (plus de 9) je me permets d'ajouter ceci à votre commentaire si juste sur l'actualité palestinienne: ce n'est plus de la science-fiction mais de la science-FRICTION! LOL... simplement.. leur imagination est époustouflante, pour faire la paix, ils sont vraiment en manque. Quel dommage!
Ilan B.

Ajouter un commentaire