Santé de fer

Les hôpitaux sont réservés aux cas graves. Ici, pas le temps de les encombrer pour de petits bobos sans importance. Tant que vous pouvez encore marcher, parler, pas de panique, c’est que vous êtes encore valide. Un petit tour chez le médecin suffira : ‘’ah, vous n’êtes pas encore à l’article de la mort ? Alors, ce n’est pas grave ! Trois cachets et à la maison. Revenez me voir quand se sera vraiment sérieux’’. On ne rigole pas avec la santé publique.

Noémie Grynberg 2002

 

 

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.