Traque à l’anthrax

Pendant que la planète traque l’anthrax par la poste, nous essayons de reprendre une vie normale sans tomber dans la panique ou la psychose. Certains prudents ont tout de même changé leur masque à gaz. Moi, j’ai la flemme de le chercher dans mon barda. Je suis de loin l’avancement de la maladie. Il sera toujours temps de s’inquiéter. Tant que nos gouvernants ne tirent pas la sonnette d’alarme. Mais peut-on vraiment se fier à eux ? Je compte plutôt sur ma bonne étoile.


Noémie Grynberg 2001

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 25/06/2012

×