Israel champion des naissances gémellaires

Dans toutes les civilisations, les mythes ont donné à la gémellité une place à part. La Tora elle-même compte plusieurs couples de jumeaux : Cain et Abel, Jacob et JumeauxEsaü, Peretz et Zerah. Le Talmud en mentionne également un grand nombre. Et en Israel aujourd’hui, le phénomène atteint des records mondiaux.

Dans le judaïsme, non seulement le Midrash raconte que tous les fils de Jacob avaient une sœur jumelle mais plusieurs décisions juives concernent la gémellité.
Ces dernières années, Israël est devenu champion mondial des naissances doubles. Assez curieusement, le crédit en revient en partie au gouvernement qui subventionne les traitements de fertilité pour les femmes davantage que n’importe quel autre Etat.

Caractéristiques des jumeaux
Il existe deux types de jumeaux : les vrais venant d'un œuf fécondé qui a été divisé en deux et les faux, formés de deux ovules fécondés par deux spermatozoïdes distincts. Dans le premier cas, les fœtus sont du même sexe et génétiquement identiques. Ces grossesses monozygotes ne sont pas dues à l’hérité et peuvent survenir chez n’importe quelle femme. Dans le deuxième cas, les embryons ont deux placentas séparés donc sont génétiquement différents à 40%-60% (environ 70% des jumeaux.). Cette fois, la raison peut être héréditaire.
La relation entre vrais jumeaux parait particulière. Ceux-ci ont tendance à être plus d'accord entre eux et à mieux s’entendre, donc à être plus proches qu’une fratrie normale.
Autre constatation intéressante : pour une raison non élucidée, il y a plus de garçons que de filles chez les jumeaux. Mais d’après une étude du docteur Ariel Knafo du département de psychologie de l’Université Hébraïque de Jérusalem, parmi les faux jumeaux de sexe différent, les filles seraient les dominantes.

Pourquoi tant de jumeaux ?
Depuis 2004, Israël se place comme le leader planétaire des naissances gémellaires par rapport à sa population, selon les chiffres des Nations Unies. La dernière décennie, le pays a en effet vu augmenter de manière significative le nombre des naissances multiples, dû en grande partie aux traitements de la fertilité mais pas seulement. D’après le Bureau central des statistiques, en 2006, le taux de jumeaux en Israël était d'environ 5% et serait en passe de grimper en flèche à 15% en raison des aides à la procréation. Déjà entre 2007 et 2010, le nombre de jumeaux a augmenté de 9,7%. Par comparaison, aux Pays-Bas et au Danemark, le pourcentage se monte à 3,5% et en Géorgie à 0,2%.
Suivant le Ministère de la Santé, en 2011, il y a eu dans le pays 3.830 naissances doubles. Ce qui classe Israël deuxième par rapport aux autres pays européens, après Chypre.
La principale cause (après la fécondation assistée) de la multiplication des grossesses gémellaires suit la courbe de l'âge des femmes qui enfantent de plus en plus tard. En pourcentage, le taux de naissances doubles atteint donc 3,6% chez les mères de 19 ans, 5,5% chez celles âgées de 30 à 39 ans et 6,1% chez les plus de 45 ans.
Chez les plus de 36 ans, la raison serait hormonale. L’hypophyse (glande endocrine) adulte produit plus de substance folliculo-stimulante qui active le processus de maturation des cellules contenant l'ovocyte (pré-ovule).
Le Professeur Itzhak Blickstein, gynécologue au Center Médical Kaplan de Rehovot et Président du département d'étude sur les jumeaux, émet cependant des réserves face à cette affirmation. Il confirme que statistiquement les femmes plus âgées ont en effet davantage de naissances doubles mais n’est pas convaincu de la cause hormonale. La raison pourrait être génétique. L'héritage passant par la mère, si celle-ci vient d’une famille ayant eu des jumeaux, elle présente 10% de chances en plus d’une grossesse multiple qu’une femme n'ayant pas de tels gènes.
Blickstein a également constaté qu'une alimentation riche en lait augmente les chances d'avoir des jumeaux. Une autre possibilité est liée à la taille et au poids de la mère. Les femmes de grande taille et plutôt corpulentes risquent aussi plus d’en mettre au monde.
Par ailleurs suivant Blickstein, les accouchements pluriels peuvent découler d’une fréquence élevée de rapports sexuels car il est avéré que la prévalence de la grossesse gémellaire est davantage répandue au cours des trois premiers mois de mariage. On trouve de même une relation entre le nombre de naissances et le jumelage. Les femmes multigestes (ayant eu plusieurs grossesses) sont plus susceptibles que les femmes primigestes (première naissance) d’avoir deux bébés en même temps.
Enfin, l’étude dirigée par le Professeur Blickstein a constaté que chez les femmes qui ont subi un traitement, notamment des FIV, 2,3% des naissances donnaient de vrais jumeaux, comparativement à 0,4% chez les femmes qui n’en subissent pas.
Dernière cause plus inattendue d’enfantement gémellaire : la guerre. Une étude statistique a révélé que les conflits armés et les crises graves provoquent une hausse de naissances hétérozygotes (information génétique différente), contrairement aux monozygotes (information génétique identique) qui restent stables. La raison reste encore inconnue.

Gémellité en chiffres
95% des jumeaux nés par assistance à la procréation sont de faux jumeaux
40% naissent prématurés
35% des grossesses gémellaires découlent de traitements hormonaux
10 à 12% des doubles gestations finissent en naissance unique
4,9% des naissances en Israel sont gémellaires

 

Noémie Grynberg / Israel Magazine 2016

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 31/01/2017

×