Israël – Nigeria : une coopération solide et fructueuse

Israel NigeriaAu-delà des crises politiques, Israël et le Nigeria - le pays le plus peuplé d'Afrique (175 millions d’habitants) - partagent depuis des décennies des liens économiques et commerciaux étroits. Leurs relations bilatérales s’étendent également aux échanges diplomatiques, culturels et militaires.

Les rapports entre Israël et le Nigeria - première puissance économique du continent noir - datent de la fin des années 1950. En 1960, après l'indépendance de l’Etat africain, des relations diplomatiques sont établies entre les deux contrées. A cette époque, elles expriment le désir d’Israël, lui-même jeune Nation, de partager son expérience et son expertise avec le pays nouvellement affranchi du joug britannique.
Pendant les années 1960 et au début des années 1970, l’Etat hébreu joue donc un rôle important dans le développement de cette République Fédérale sub-saharienne. Dans le cadre de la politique africaine du gouvernement israélien, des centaines d'experts et de volontaires sont envoyés pour aider à la modernisation de l'agriculture, de l'éducation, de la santé, de la formation et de la technologie nigérianes. L’Etat juif forme ainsi de nombreux cultivateurs, enseignants, universitaires, étudiants, médecins, travailleurs communautaires et ingénieurs locaux. Grandes sociétés israéliennes et entrepreneurs privés s’impliquent dans l’essor du Nigéria et participent aux plus importants projets nationaux.
Pourtant en 1973, après la guerre du Kippour, sous la pression de la Ligue Arabe, la République ouest-africaine rompt ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreu avant de les rétablir 20 ans plus tard. En 1992, Jérusalem ouvre une ambassade à Abuja et en avril 1993, pour la première fois, le Nigeria inaugure à son tour à Tel-Aviv, l’une des plus grandes ambassades africaines en Israël.
En 2006, un Forum des Affaires Israélo-Nigérian est en outre inauguré à Abuja. A cette date, les Ministères des Affaires Etrangères des deux pays signent un protocole d'entente dans lequel ils conviennent de se consulter bilatéralement sur les questions politiques régionales et internationales d'intérêt commun. La première série d’entretiens a lieu à Jérusalem en novembre 2006.
D’ailleurs, ces dernières années, les affaires entre Israël et le Nigeria connaissent une embellie remarquable. La République Fédérale africaine, au Top 20 des importateurs de produits israéliens, a acheté pour 231 millions d’euros et en échange, exporte son pétrole et son gaz vers l’Etat hébreu. Plusieurs coentreprises sont également lancées.
Quant au niveau sécuritaire, afin de protéger les réserves de combustibles en proie à la guérilla dans cette région convoitée d’Afrique, l’Etat hébreu vend des drones de surveillance équipés de caméras infrarouges, dont la valeur unitaire de chaque appareil se monte à 15 et 17 millions de dollars. De leur côté, les industries de défense nigérianes DICON concluent une Joint Venture avec Israel.
Aujourd'hui, les relations économiques et commerciales dynamiques entre les deux partenaires s’avèrent encore en pleine croissance. Elles se basent sur des discussions bilatérales, des visites mutuelles de délégations commerciales, la participation à des expositions internationales et autres manifestations commercialesDanny Ayalon dans les deux pays et sur diverses activités de promotion. Ces échanges sont favorisés par l’Institut Israélien de l'Exportation et de la Coopération Internationale, la Chambre Nigériane-Israélienne du Commerce et la Chambre de Commerce Israël-Afrique. Ainsi de plus en plus d'entreprises israéliennes de divers secteurs sont intéressées à investir dans le golfe de Guinée. Plus de cinquante firmes y opèrent dans les domaines de la construction (Solel Boneh - très présente dans certaines régions du pays ; Shikun & Binui ; Ashtrom Group Ltd), des infrastructures (Gadish Groupe Engineering & Management), de la haute technologie (Elbit), des communications (Motorola Israel Ltd), de l'informatique, de l'agronomie et de la gestion de l'eau (Tahal Group). Ces sociétés emploient des centaines de travailleurs et jouent un rôle majeur dans la dynamique économique nigériane. Les principales coopérations s’effectuent également dans le champ énergétique, cybernétique, sécuritaire, agro-technologique, sanitaire et infrastructurel. L’agriculture et l’aquaculture en constituent l’un des domaines clés : avec une croissance de 7% par an, le Nigeria y a investi plus de 4 milliards de dollars au cours des 10 dernières années.
Avec un commerce à la hausse, les efforts conjoints des deux pays visent à assurer l'expansion continue de ces relations mutuellement bénéfiques. Par ailleurs, les deux gouvernements encouragent leurs ressortissants à profiter de leurs bonnes relations et travaillent ensemble pour développer les avantages de leurs interactions.
De surcroit, le renforcement des liens israélo-nigérians a vu l'augmentation constante du nombre de touristes africains qui visitent Israël chaque année. L’objectif de Jérusalem est d’arriver à 100.000 pèlerins nigérians/an.
Enfin, au vu de la récente actualité, l’aide militaire n’est pas en reste. En mai dernier, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a proposé au Nigeria une assistance pour tenter de retrouver les 200 lycéennes chrétiennes enlevées à la mi-avril par le groupe rebelle islamiste Boko Haram. Dans un communiqué diffusé par son cabinet, M. Netanyahou a annoncé lors d'un échange téléphonique avec le président nigérian, Goodluck Jonathan : « Nous sommes prêts à aider à localiser les adolescentes et à combattre le cruel terrorisme qui vous a frappé ». Fin mai, l’Etat hébreu a effectivement envoyé deux experts de la lutte anti-terroriste au Nigeria pour se joindre aux recherches afin de localiser les 200 jeunes kidnappées. À l'heure actuelle, les forces israéliennes participent à recueillir des renseignements et à orienter les forces nigérianes sur la meilleure façon de s'attaquer à Boko Haram en vue de libérer les otages.


Noémie Grynberg / Israel Magazine 2014

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06/10/2014

×