Créer un site gratuitement Close

Les évangélistes et Israël : un ‘’amour’’ à double tranchant

L’activisme évangéliste existe en Israël depuis la création du pays mais ne se serait vraiment développé que dans les années 80, après que le Premier ministre de l’époque, Menahem Begin, ait rencontré à plusieurs reprises, le pasteur texan John Hagee de San Antonio, à la tête d’un important mouvement protestant américain sioniste.

Alors qu’au début des années 1980, le parlement israélien déclare Jérusalem réunifiée capitale éternelle de l’Etat juif, cette proclamation déclenche immédiatement une vague internationale d’indignation dans tout l’éventail du monde politique. En réplique, les ambassades étrangères situées à Jérusalem quittent la ville et s’installent à Tel Aviv. C’est dans ce contexte qu’un petit groupe de croyants organisent dans la capitale israélienne la ‘’marche de Soukot des chrétiens’’ qui rassemble plus de mille initiés du monde entier, supporters d’Israël. Pendant que la communauté internationale continue de s’indigner de plus en plus contre la décision de l’Etat hébreu, ce petit groupe de chrétiens choisit d’exprimer sa solidarité avec Israël. Il s’active à construire l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ), une institution représentant les fidèles désirant se tenir à la droite du peuple juif. L’ancien maire de la ville, Teddy Kolek, et le Premier ministre de l’époque, Menahem Begin, approuve son ouverture et y voient dans ces heures de solitude internationale, un signe d’amitié profonde et de bonne volonté.
Convaincus que l'établissement d'un Etat juif en Palestine est l'accomplissement de la prophétie biblique, les 40 millions de chrétiens évangéliques, essentiellement américains, qui constituent la base électorale la plus solide du Parti républicain, sont pour la plupart de fervents sionistes. Ils  voient en nous le « peuple élu » et attribuent un rôle décisif aux Juifs et à l´Etat d´Israël dans le projet divin pour la fin des temps. Leur finalité hautement stratégique est tissée autour du Grand Israël dont l’objectif principal est d’amener les Juifs du monde entier à revenir sur la terre de leurs ancêtres... et de se convertir. Ce qui annoncerait, selon leurs Ecritures, la nouvelle venue de leur messie.
C’est pourquoi ils soutiennent financièrement et politiquement l’Etat hébreu et se présentent comme les meilleurs amis et soutien du peuple juif. Certains de ces fidèles revendiquent même le souhait de pouvoir être né juif.
Selon le politologue français Frédéric Encel, ce sionisme chrétien vise à aider des Juifs à s’installer en Israël et/ou à y rester. Ainsi entre 1994 et 2002, l’un des plus evangelistes.jpgpuissants mouvements sionistes chrétiens américains, la Fraternité internationale des Chrétiens et des Juifs (International Fellowship of Christians and Jews, fondée en 1983), a récolté presque 65 millions de dollars au profit de l’immigration juive en Israël, tandis qu’une autre congrégation très active baptisée Christians for Israel/USA a financé depuis 1991 l’émigration vers Israël de 65.000 juifs d’ex-Union soviétique. D’autres groupes, comme l’Ambassade chrétienne à Jérusalem – qui compte de fortes ramifications en Europe, y compris en France – ou le First Pentecostal Tabernacle, mènent des actions plus portées sur le social et la communication afin de renforcer sur place le peuple qui, une fois son unité retrouvée, reconnaîtra, selon leur croyance, Jésus comme le Messie, sauvant par là même les chrétiens incrédules.
Les évangélistes s’inscrivent donc, dans le mouvement fondamentaliste protestant né à la fin du XIXe siècle qui croit dans le combat entre la lumière et les ténèbres. Politiquement, ils soutiennent le maintien de la réunification de Jérusalem et milite contre une éventuelle division de la capitale. Ils revendiquent également Israël comme pays juif. Les évangélistes sont plutôt contre la solution de deux Etats qu’ils voient comme irréaliste.
Pour leur part, les Premiers ministres israéliens successifs ont accueilli très favorablement ce soutien politique. Chaque année, par exemple, se tient à Jérusalem une réunion mondiale de l’Ambassade chrétienne éponyme, reconnue officiellement et dont les leaders font l’objet d’une grande attention de la part des dirigeants israéliens comme en son temps l’ancien Premier ministre Ariel Sharon ou l’actuel, Benjamin Netanyahu et leur conseiller Dore Gold ou encore Gidon Saar, l’actuel Ministre de l’Education.

Un tourisme engagé et idéologique
Chaque année, le tourisme de près de 400.000 visiteurs américains évangélistes apportent une manne considérable en Israël. A Jérusalem, le défilé annuel des chrétiens à Soukot est devenu un des plus grands événements touristiques populaires du pays.
En 2006, le célèbre télévangéliste américain Pat Robertson s'est rendu en Israël durant la seconde guerre du Liban. Il a, peu après, participé à une publicité pour attirer les chrétiens des Etats-Unis en Israël, alors déserté par les touristes.
En 2008, pour le 60e anniversaire de l’indépendance de l’Etat hébreu,  3000 évangélistes américains se sont réunis à Jérusalem. Ils ont visité le pays pour mieux le connaitre et « aimer les Juifs ».
En 2009, lors de son séjour en Israël, Mike Haekbi, ancien prétendant au poste de sénateur de l’Arkansas, a déclaré « les évangélistes soutiennent beaucoup plus Israël que la communauté juive américaine ».

Une manne financière controversée
En 2000, un des fonds chrétiens américains le plus important d’Israël, Ha Keren le Yedidout,  présidé par le rabbin controversé Yehiel Eckstein de Chicago, est créé. En 3 ans, il a versé près de 20 millions de dollars. Rien qu’en 2003, il a attribué  plus d’un demi-million de shekels à la mairie de Beer-Shev’a et 300.000 shekels à celle de Migdal Haemek ainsi qu’à l’organisme Eshel s’occupant des personnes âgées. La mairie d’Acre aurait perçu le double.
En 2006, les différents groupes évangélistes qui agissaient jusque là séparément ont décidé de s’unir à l’instar des organisations juives. Cette nébuleuse de tendances protestantes ramasse chaque année des millions de dollars pour Israël, notamment pour les constructions de logements, l’immigration, les besoins matériels en temps de guerre, etc.  Ainsi, l’association Les Amis Chrétiens d’Israël distribue chaque année de tonnes de vêtements et des milliers de paires de lunettes ainsi que des bons alimentaires et des fournitures pour nouveau né.
Fin 2007, l’Agence Juive a, pour la 1e fois de son histoire, intégré dans sa direction des représentants chrétiens contre des subventions de 180 millions de shekels sur 3 ans. Cette décision a soulevé une grande colère auprès de certains rabbins et hauts responsables de l’Agence Juive.
L’année dernière, la décision du Ministre de l’Education, Gidon Saar, d’élargir le projet pédagogique intitulé « pour un renforcement des valeurs sionistes » visant à envoyer 20.000 élèves israéliens sur les traces du judaïsme, initié par le mouvement « Mibéréshit » présidé par le rav Mordéhai Elon a été en fait financé par un millionnaire évangéliste canadien. Ce dernier a déjà versé 14 millions de dollars pour que les « élèves israéliens connaissent mieux la bible ».
Lorsque Nir Barka a remporté les élections municipales de Jérusalem,  il a décidé de rétablir les relations interrompues par l’ancien maire de la ville, Ouri Loupoliansky, avec le fonds évangéliste « Keren Leyedidout », ce qui a provoqué la colère des orthodoxes.

Attention danger ?
En Israël certaines voix s’élèvent contre ces dons principalement américains. Des personnalités condamnent cette sorte d’ingérence qui confond volontiers influence politique et solidarité.
ha-keren-le-yedidout.jpgLors de la grande vague d’immigration russe, les évangélistes ont cherché à convertir les non juifs afin qu’ils constituent la base de leur futur projet d’évangélisation de tous les Juifs.  Mais plusieurs associations ont dénoncé cette entreprise. Les missionnaires ont alors changé de tactique, pas d’objectif. Cependant, l’association Yad La Ahim reste en alerte et de nombreux rabbins refusent les fonds de l’organisme évangéliste Ha Keren le Yedidout. Cependant les importantes sommes versées aux divers publics en Israël ont rendu certaines communautés comme les orthodoxes ou les sionistes religieux dépendants financièrement des évangélistes, ce qui n’est pas sans poser problème.
Plus insidieux, l’ICEJ édite des brochures en hébreux, expliquant son soutien à Israël et au peuple juif, détaillant ses activités bénévoles sociales comme l’aide par l’écoute aux rescapés de la Shoah, le soutien aux personnes âgées, aux handicapés et aux orphelinats, la distribution alimentaire, l’assistance aux soldats sans famille. Son département social s’occupe de prodiguer des colis aux nouveaux immigrants afin d’aider leur installation en Israël. Il dispense également des aides sociales aux populations en difficulté, des soins dentaires, des appareils auditifs. Ces dépliants utilisent nombre de citations de la Bible et des Prophètes pour brouiller leur message. Ils sont illustrés de photos représentant d’importantes personnalités politiques israéliennes (Shimon Peres, Ehud Olmet, Haim Herzog, Ytshak Shamir), même religieuses comme les rabbins Michael Melchior ou Shlomo Goren sonnant du shofar devant le Kotel.
En février dernier, devant l’ampleur des actions évangélistes remontant jusqu’ au niveau institutionnel, un groupe de personnalités publiques et religieuses s’est mobilisé pour réfléchir à comment contrer l’influence grandissante de cette église en Israël.
En fait, selon l’écrivain israélo-américain Gershom Gorenberg, les évangélistes "n'aiment pas les Juifs. La doctrine évangélique du salut est une pièce en cinq actes où les Juifs disparaissent au cinquième". Car sous couvert de discours amoureux envers Israël et son peuple, les sionistes chrétiens cachent certaines idées hostiles du genre : « Dieu n’entend pas les prières des Juifs. » « Les Juifs ont tout, sauf une vie religieuse ». L’antisémitisme aurait pour cause la «rébellion des Juifs contre Dieu » et que celui-ci allait attirer les « nations antisémites en Israël pour y soumettre les Juifs afin qu’ils confessent que Jésus est le Seigneur ».
Le soutien des évangéliques à Israël n’est donc pas inconditionnel mais justifié par une vision théologique. Ainsi, les nouveaux missionnaires chrétiens tentent inlassablement de convertir les Juifs, si ce n’est par le feu, c’est par « l’amour » cette fois.


Noémie Grynberg 2010

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (8)

1. MpMariel 19/12/2010

Ainsi, eux aussi seraient, au final, antisémites ?
Par ailleurs, je me demande si vous ne leur faites pas de la publicité, en racontant tout le bien qu'ils font à Israel.
Michel

2. Judas 23/12/2010

Très bien écrit l'article merci.

J'aimerai toutefois précisez qu'il ne s'agit pas ici d'une analyse cultuelle ou religieuse mais d'une analyse politique. Tel le Vatican, l'organisation juive international n'est pas un mouvement religieux mais politique. Le but du Pape n'est pas de convertir un maximum de gens mais de garder son empire intacte. Il en va de même pour les mouvements "religieux" qui soutiennent Israël. Pat Robertson à appelé ses ouailles à tuer Hugo Chavez. Cet exemple montre bien qu'il font de la politique et pas de la religion.

Le mouvement politique de soutien à Israël s'appelle, comme vous le rappelez dans le début de l'article, Le Sionisme. La compréhension de ce mouvement (phénomène?) est la clé de la compréhension de toute la géopolitique occidentale depuis les années 80 (qui marque l'arrivée de R. Reagan au pouvoir au USA). Du désir ardent de certains habitants des E.U. de matérialiser les écrits de la Bible, sont nés les plus grands conflits que nous avons connu depuis 30 ans.

Cet article explique également que l'on est pas antisémite lorsque l'on critique Israël car la plupart des adhérents ne sont pas juifs.

Tous unis contre le sionisme nous rendrons aux peuples leur liberté!

3. L'homme surprit 13/03/2012

Alors si les évangiles font ça, c'est peut-être parce qu'ils on enfin reconnu le pleuple juif comme on va dire leurs frères! Ils demandent peut-être qu'a etres juifs tout en pouvant garder jesus comme temoignage de leur appartenance aux juif(jesus était juifs) qui leur à sauver de leur peché et qui à été envoyer je pense par yahvé! Il ont le sang de jesus, ce juif en eux! En tout cas la chose que je sais des évangélistes est qu'ils sont fanatiques des personnages torahique ou biblique, comme vous voulez et que franchement ils ferait totalement la père avec le peuple juif. Au peuple hébraîque de choisir après! Je sais je parle trop, mais je pense que les évangiles sont " peut-etre", "peut-etre" le reste du peuple juif à qui ont à dogmatisé la personne de jesus et donc qu'on a enlevé toute référence aujudaîsme peut-etre! Ce ne sont que des spéculations vu se qu'ils font! Après je sais pas hein!

4. S.L. 08/06/2012

Et qui n'est pas anti-sémite en ce monde? Nous avons même parmi nous - malheureusementr - des Juifs anti-semites...

5. olivier 07/10/2012

je me suis convertie au judaisme parce que d.ieu aime son peuple et la toujours sauves je voulais moi aussi etre sauvée que hachem benisse tout etre vivant qui l"aime

6. Aït-Ammar (site web) 15/10/2012

http://www.juif.org/go-blogs-45174.php
Consolez, consolez mon peuple, parlez au coeur de Jérusalem" (Esaïe 40:1). C'est ce que nous, chrétiens protestants évangéliques voulons faire, surtout quand le monde semble de plus en plus se liguer, et vous rejeter.
Car nous aimons le peuple Juif, et Israël , qu'importe votre jugement sur nous. Nous le savons, vous êtes le peuple que D.ieu s'est choisi, a mis à part pour LUI. Je suis donc bien attritée de lire ce que vous semblez croire que ces évangéliques vous aiment et que cet "amour "est à double tranchant" Vous croyez qu'ils veulent vous convertir? C'est Dieu seul qui peut donner un coeur nouveau et ces chrétiens eux-même ont du se tourner vers le Dieu D'Israël pour pouvoir vous aimer ainsi. Soyez reconnaissant d'avoir des amis qui vous aiment au lieu de les critiquer dans ce monde où de plus en plus de voix s'élèvent contre vous. Visionnez cette vidéo et il y a quelques semaines à Jérusalem une foule immence de Chrétiens du monde entiers ont défilé pour soutenir Israël. Apprenez à mieux les connaître !! Les véritables chrétiens Evangéliques ont toujours été du côté d'Israël Et au grand jamais n'ont prix le "feu", n'ont jamais persécuté les juifs. Au contraire, nombreux sont ceux qui ont risqué leur vie et même sont allés jusqu'à la mort,par amour pour Dieu et son prochain " Shalom ! Que D.ieu bénisse et protège Israël
Aït.France amie d'Israël

7. Aït-Ammar (site web) 15/10/2012

erreur " n'ont pris " du monde "entier "

8. Aït-Ammar (site web) 15/10/2012

Vous pouvez retrouver l'article encherchant dans " Google"

Les évangélistes et Israël : un ‘’amour’’ à double tranchant de Noémie Gryngerg

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 15/10/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site