Le travail à distance : réelle opportunité ou discrimination déguisée ?

teletravail.jpgAujourd’hui, les outils numériques ont profondément transformé les relations de travail et plus largement, les possibilités du télétravail. En effet, les moyens cybernétiques mettent à mal les concepts usuels de temps de travail et les frontières entre vie professionnelle et vie privée. Par ailleurs, ils modifient aussi le lien de subordination du travail salarié. Alors le télétravail, alternative ou contrainte ?

De manière générale, on entend par télétravail toutes les formes de « travail à distance », c'est-à-dire les modèles d'organisation et/ou de réalisation rendus possibles hors de l’unité de temps et de lieu, par les moyens de télécommunication moderne dans le cadre d'une prestation de service ou d'une relation d'emploi. Le télétravail recouvre des réalités différentes. Il peut s'agir soit de travailleurs à domicile salariés, alternant successivement travail à domicile et dans les locaux de l'entreprise ; de travailleurs indépendants à domicile ; de travailleurs mobiles ; de travailleurs occasionnels.
De nos jours, avec le développement des TIC (technologies de l'information et de la communication), le télétravail tend à évoluer. De plus, le développement urbain joue également un rôle dans l’essor du travail à distance du fait que beaucoup préfèrent désormais vivre dans la périphérie et bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Et comme les infrastructures nationales, en particulier en Israël, ne se développent pas au même rythme que les autres phénomènes socio – économiques, au lieu que « le salarié aille au travail, le travail vient au salarié ».
L’un des enjeux majeurs du développement actuel du télétravail vise à donner une plus grande flexibilité au salarié en lui permettant de mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Par exemple, il lui est possible d’interrompre sa journée de travail pour effectuer diverses occupations annexes, puis de reprendre son emploi en soirée. Les secteurs s’adaptant le mieux à ce type d’activité sont : la vente, la prospection téléphonique, la traduction, la rédaction, la collecte de données, le secrétariat, la formation, les solutions système, etc. Mais toutes les fonctions ne sont pas « télétravaillables », notamment dès lors qu’elles n’utilisent pas les technologies de l'information et de la communication.
En Israël, ce type de situation est largement répandu. On estime qu’environ 45.000 personnes travaillent depuis leur domicile et cette formule va en se développant. D’ailleurs, le fisc israélien autorise le travailleur à domicile à déduire de son revenu imposable une partie des dépenses de logement (frais de location, électricité, eau, impôts locaux, etc.) en proportion de la superficie utilisée pour le travail. Nombre d’offres d’emploi propose du télétravail à plein temps, mi-temps ou temps partiel aménageable. Il s’adresse souvent aux étudiants, aux mères au foyer ou aux séniors désireux de trouver une activité partielle et un complément de revenus. Le travail à distance permet aussi d'améliorer l’emploi de nouvelles franges de la population comme les orthodoxes. Du côté des industries, cette activité crée des besoins connexes dans le domaine de l'information, du multimédia, des communications et de l'informatique.

Des vertus reconnues mais aussi certains inconvénients
Côté plus, le télétravail présente l’avantage de réduire le stress, d’éviter les désagréments des transports quotidiens, des repas déséquilibrés pris à l’extérieur, des retards au travail, ou de la mauvaise humeur des collègues ou de la hiérarchie. Il assure indépendance économique et souplesse des horaires.
En contrepartie, côté moins, le travail depuis la maison peut couper de la vie sociale et confiner à l’isolement. De plus, le travail de l’ère postindustrielle tend à réduire sensiblement la séparation entre monde du travail et vie privée c’est-à-dire entre sphère publique et personnelle. Les limites peuvent vite être franchies et déborder l’une dans l’autre.

Côté femmes : activité choisie ou par défaut ?
Les femmes sont largement majoritaires dans ce type d’emploi et cela pour plusieurs raisons structurelles. D’abord parce que le marché de l’emploi reste principalement masculin. Les aménagements et les préférences en termes de carrière demeurent favorables aux hommes. Dans un marché concurrentiel, les mi-temps, temps partiels ou aménagés sont l’apanage des femmes. Ensuite parce que le rôle familial incombe encore très majoritairement aux femmes. La société attend d’elles la prise en charge des besoins familiaux. Les femmes, soumises à cette répartition sociale des tâches, privilégient donc, dans beaucoup de cas, la famille au détriment de leur carrière. Ne souhaitant cependant pas rester désœuvrées, elles voient dans le télétravail l’opportunité de concilier emploi et vie de famille. Tout en travaillant, elles peuvent ainsi garder un œil sur le foyer. Cela leur octroie de plus une sorte d’indépendance financière non négligeable.
Le fait que le télétravail s’adresse presque automatiquement et essentiellement aux femmes, dénote d’une répartition encore sexuée de l’emploi : d’un côté il n’incomberait qu’aux femmes de s’occuper de la sphère privée, de l’autre, les hommes ne devant se consacrer qu’au travail ‘’sérieux’’ rémunérateur à temps plein. Or ce schéma véhicule l’image d’un ordre social déterministe.

Quoi qu’il en soit, pour profiter pleinement de ce type d’activité et y trouver un réel épanouissement, il faut que le télétravail soit choisi de plein gré et non subi comme une norme de sous-emploi. Alors seulement, le travail à distance ne sera plus vécu comme pis-aller. Car, condition indispensable pour se réaliser pleinement dans le télétravail, il ne faut pas qu’il rime avec emploi précaire.

En conclusion, selon les tendances socioéconomiques actuelles, le travail à domicile va continuer à s’élargir. Dans le cadre juridique israélien, une politique devrait permettre d'encourager et de soutenir ceux qui choisissent ce mode d’activité.


Noémie Grynberg 2011

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 05/10/2012