Jaffa la Belle

La vieille ville pittoresque de Jaffa se visite à pieds de jour comme de nuit. Certains de ses quartiers historiques ont été transformés en centre artistique et culturel. Son architecture arabe, ses vestiges archéologiques antiques, ses églises et mosquées, ses musées, ses ruelles pavées, ses studios et galeries d’art, ses clubs et restaurants en font une des principales et incontournables attractions touristiques d’Israel. Jaffa est également devenue l’un des endroits les plus branchés et les plus animés de la nuit. Déambulations romantiques au cœur de cette ville plusieurs fois millénaire.

Jaffa est une des villes les plus antiques d’Israel. Selon une légende, la ville porterait le nom de Japhet, le troisième fils de Noé, qui l'aurait construite après le Déluge. Pour d'autres, le nom de "Jaffa" ou "Yafo" aurait été dérivé du mot "Yofi" (beauté en hébreu). C’est dire si la cité jouit depuis longtemps cette réputation, due sans doute à sa façade maritime.

Sa légende est indissociable de son port auquel Jaffa doit son histoire et son développement. C'est dans cette rade que s'est embarqué le prophète Jonas, lorsqu'il s'enfuit de devant Dieu. C’est là qu’il aurait été avalé par un poisson, près des rivages de la ville. D’après la légende grecque, la belle Andromède fut enchaînée aux rochers face à la côte de Jaffa.

De fondation très ancienne, la ville connut plusieurs dominations successives : égyptienne, philistine, assyrienne, grecque, hébraïque et, enfin, romaine ; cette dernière lui assura une grande prospérité jusqu'à sa prise par les Arabes en 636.

Cinq périodes distinctes ont fortement marqué la ville sur le plan archéologique : d’abord celle de fer puis de bronze, ensuite perse et gréco-romaine enfin byzantine.

Beaucoup de grands conquérants comme Saladin ou St Louis tombèrent sous le charme du paysage de la ville et de ses bâtiments. Maintes fois envahie, des légions romaines aux sultans turcs, en passant par Richard "Cœur de Lion" et Napoléon en 1799, la ville perdit de son importance après la disparition de l’empire ottoman.

 

Un charme disputé
Les historiens ont la conviction que la ville portuaire de Jaffa est la seule au monde a avoir été habitée constamment pendant toutes les époques de son existence.

Les fouilles archéologiques et les documents retrouvés certifient l'existence de Jaffa comme ville portuaire il y a 4000 ans, desservant les navigateurs phéniciens dans leurs voyages. Sous le Roi Salomon, le port prit un nouvel essor en servant à rapporter le bois de cèdre du Liban pour la construction du premier Temple de Jérusalem. Cinq siècles plus tard, il servit également au transit des matériaux servant à l’édification du deuxième Temple.

La ville perdit beaucoup de son importance à l’époque d’Hérode à cause de la concurrence du port de Césarée.

Au XIIe et XIIIe siècle, chrétiens et musulmans se disputèrent Jaffa, considérée comme une des Échelles du Levant. Après avoir fait partie du royaume franc de Jérusalem, elle fut investie et ruinée en 1275 à l’occasion de la disparition de ce royaume.

Jaffa retrouva une certaine importance à partir du XVI ème siècle et, bien que possédant un port assez mal abrité, elle reprit, vers les années 1850, une activité commerciale notable.

En 1917, l'armée britannique conduite par le Général Allenby conquit la ville.

Ancien faubourg de Jaffa, Tel-Aviv, fondé en 1909 par des émigrants juifs, a rapidement englobé Jaffa et connu un développement que la fondation de l'État d'Israël, en 1948 (année de la fusion de la ville avec Jaffa), vint encore accélérer.

En ce temps-là, le port de Jaffa était le principal d’Israël d’où débarquèrent tour à tour pèlerins, conquérants et immigrants juifs venus se réinstaller en Israel. Les Juifs souffrirent des persécutions arabes au début du 20ème siècle, dont la plus violente fut au moment de la création de l'Etat d’Israël. Les contre-attaques défensives des Juifs provoquèrent la fuite de la majorité des Arabes de Jaffa. Des familles juives indigentes, restées sans logement à la suite de la guerre, vinrent très rapidement s'installer dans cette partie de la ville. La pauvreté de la population mit en danger le maintien des activités de la ville et ruina sa prospérité.

Le gouvernement israélien et la Municipalité de Tel-Aviv-Jaffa décidèrent en 1960 de fonder la Société pour le Développement de la Vieille Ville de Jaffa, qui fut chargée de sauver de l’anéantissement cette cité ancienne au passé glorieux. Elle forme actuellement le faubourg méridional de Tel-Aviv.

Aujourd'hui à Jaffa, vous pouvez visiter l'église de la rue Peter, la Mosquée Machmudiya, un grand marché aux puces, des fouilles archéologiques.

Calme, luxe et volupté
Le Vieux Jaffa avec son passé, son histoire, son architecture, son emplacement littoral, ses couchers de soleil, ses sentiers verdoyants, est devenu l'une des attractions touristiques principales d’Israël. De jour comme de nuit, le long des étroites ruelles portant le nom des signes du zodiaque, on trouve des appartements typiques rénovés très tendance, des studios d'artistes, des galeries d'art moderne, des commerces d'objets d'art juif et d’archéologie, des bijouteries et des boutiques d'objets d'art divers. Jaffa pleine de beauté et de sérénité éveille chez le visiteur une émotion vive. Dans ce site original et pittoresque, cafés, night-clubs et restaurants ont fait de Jaffa un centre renommé de haute gastronomique. Les visiteurs peuvent contempler l'ancien port avec ses rochers, ou s’émerveiller à la vue de sa baie surplombant le Tel-Aviv moderne, plein de vie et de dynamisme né de Jaffa.

Pendant des siècles Jaffa a été la porte d’entrée pour visiter la Terre Sainte. Les hôtels qui autrefois hébergeaient les pèlerins ont tous disparu et aujourd’hui ne subsiste que le vieux port pour la pêche. Cependant, Jaffa reste un endroit formidable pour commencer votre séjour en Israël. Des auberges et des maisons d’hôtes (pour certaines d’anciennes demeures turques) chaleureuses recommandées par tous les guides touristiques consacrés à Israël vous attendent, point de départ idéal pour les voyageurs. Elles représentent une alternative merveilleuse aux auberges situées sur les plages de Tel Aviv. Vous vous sentez en Israël. L’ambiance y est hospitalière et agréable. Pour ceux qui recherchent de petits hôtels intégrés à leur environnement où les invités sont reçus avec attention, des endroits calmes et simples, du charme local que l’on peut toucher, sentir et ressentir, les auberges de Jaffa sont tout indiquées. Pour ceux qui préfèrent le luxe des grands hôtels, le développement du front de mer offre maintenant toute une gamme de grandes chaînes internationales de standing.

Aujourd’hui Jaffa est devenu un lieu très à la mode. Il n’y a qu’à visiter les nouveaux quartiers restaurés avec ses villas grandioses, la nouvelle promenade du bord de mer ou les vieilles ruelles réhabilitées pour s’en apercevoir. On tombe sous le charme de cette ville pittoresque au passé glorieux qui offre aux touristes, de nos jours toutes les attractions désirées : promenades romantiques, repas gastronomiques, cafés locaux ou clubs branchés. A vous de choisir.

 

Israel Magazine / Noémie Grynberg 2003

3 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.