Kadesh, une ancienne ville frontière

La région de Kadesh se situe sur une section de la faille syro-africaine datant de l’ère tertiaire, bordée par des collines abruptes et des montagnes pentues en haute Galilée.
Aujourd’hui, l’ancienne ville de Kadesh se niche sur une large colline dominant le plateau fertile à l’ouest de la vallée de Huleh, au nord de Safed. Considéré comme le territoire biblique de la tribu de Naftali, le site garde des vestiges et des fortifications des périodes canaanite, israélite et ultérieures, du temps où il fut une des principales villes de haute Galilée. De son histoire, l'emplacement conserve clairement un site hellénistique somptueux, depuis longtemps pillé.

 

Kadesh est surtout connue en histoire pour avoir été une des grandes batailles du monde antique égyptien.
Au 14e siècle avant J.C.,  la ville de Kadesh tomba sous influence hittite.
En -1483, lors de sa première campagne terrestre et maritime, le Pharaon Thutmosis III conquit la Palestine.
Kadesh dirigea la coalition des rois canaanites contre Thutmosis III lors de la grande bataille de 1468 avant J.C. Certains historiens pensent que Kadesh fut une des nombreuses cités conquises par Thutmosis III, lors de sa 6° campagne, comme en témoignent les bas-reliefs où il grava le récit de ses campagnes sur les murs des temples qu'il construisit à Karnak, ainsi que ceux de Seti I datant de 1300 avant J.C. Thoutmosis III régnera seul pendant une trentaine d'années sur un immense empire s'étendant du nord de l'Euphrate à la quatrième cataracte du Nil au sud.

Kadesh fut conquise au début du 13e siècle par Seti I comme le montre une stèle découverte dans des excavations sur le lieu-même de Kadesh. Le bas-relief représentant la  conquête de Seti semble avoir été préservée dans le temple de Karnak en Egypte. Durant le règne de Ramsès II en 1280 avant J.C., une célèbre bataille entre Egyptiens et Hittites se déroula près de Kadesh ; elle se conclut par la défaite des Egyptiens. Ainsi Kadesh resta une possession hittite. Selon le traité de paix signé après la bataille, la frontière entre les deux royaumes fut déplacée au sud de Kadesh. Ultérieurement, la ville fut apparemment détruite par l’invasion de peuples venus de la mer au début du 12e siècle avant J.C. Le site fut reconquis par Riblah pendant la période israélite.

Dans la Bible, la ville fortifiée de "Kadesh en Galilée dans le pays montagneux de Naphtali" est citée dans la liste des défaites des rois canaanites comme une ville refuge où vivaient les lévites. Elle est également liée à la période biblique des Juges : à la prophétesse Deborah, au commandant militaire Barak, à Yael et à Hever. D’après le Midrach, Barak fils d'Avinoham, était le mari de Déborah. Toutefois, il n'est pas certain que Déborah fût concrètement Juge, car selon la loi, une femme ne peut présider le Sanhédrin ou devenir roi. Cependant c'est à grâce sa grande sagesse et qualité de prophétesse qu'elle mérita de libérer Israël de l'oppression de Yavin. Déborah composera des cantates. Déborah, Barak, Yahël et Hever seront enterrés près de Kfar Kadesh.
Kadesh fut reconquise par Tiglath-Pileser III en 733/2 avant J.C. mais continua d’exister pendant la période du Second Temple, devenant semble-t-il une ville hellénistique dépendant du territoire de Tyre. Près de Kadesh, Jonathan l’Hasmonéen défit l’armée de Demetrius II.

Aujourd’hui, la vallée de Kadesh est également reconnue pour ses vignes et son bon vin simple et fruité, avec des tannins mous et une finition courte (Carmel Mizrachi, cabernet sauvignon, Galilée Rubis-pourpre parfumé au cassis et à la mûre). Des investissements ont été faits dans différents établissements vinicoles.

La région offre également des structures touristiques dans la tranquillité apaisante des hauteurs de la Galilée. Face aux montagnes de Naftali et du Hermon, dans une atmosphère de paix et de quiétude, une maison d’hôte vous offre une vue incroyable et 3 jolies suites vous y attendent. Chacune d’elles contient, outre des parfums aromatisés, tout le confort nécessaire à un séjour plaisant : tv reliée au câble, air conditionné, cuisine équipée (frigo, micro-onde, four électrique, cafetière, vaisselle), un petit salon et un coin repas. Les chambres sont simples mais agréables. La salle de bain comprend un grand jacuzzi médicalisé pouvant s’éclairer aux bougies.
Au dehors, une large pelouse dans un jardin fleuri et des coins ombragés pour s’asseoir faisant face à la vue magnifique de la vallée et des montagnes de Naftali et du Hermon offrent un cadre idéal pour venir se déstresser.

 

 

Israel Magazine / Noémie Grynberg 2005

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.