Soleil, arrête-toi sur Gabaon (Josuée 10:12)

A 8 km au nord de Jérusalem, sur une hauteur isolée du côté ouest du plateau central de Benjamin, se trouve le site antique de Gabaon, "cité de la colline" en hébreu, célèbre pour la naissance de Saül. Faisant référence à la ville biblique souvent citée dans le Livre de Josué, des Prophètes, des Rois et des Chroniques, le lieu présente d’intéressants vestiges à visiter.

GabaonDe la conquête de Canaan à l’époque hasmonéenne
D’après la Bible, l’ancienne grande cité cananéenne de Gabaon était comparable aux villes royales. Conquise par Josué, elle se rallia aux Hébreux lors de la pénétration israélite dans le pays. Ses vaillants guerriers signèrent un traité de paix avec les enfants d’Israel. En échange de ce pacte, Josué s'engagea à défendre les Gabaonites, probablement contre un tribut. Mais le peuple cananéen dupa Josué : les Israélites furent forcés de défendre leur "alliés" contre une coalition de cinq rois, dirigée par Adoni-Sédeq. L’armée des conjurés fut défaite dans la bataille restée célèbre par l'interpellation de Josué au soleil. En punition de leur supercherie, les Gabaonites furent condamnés à puiser l'eau et à couper le bois des Israélites pour les sacrifices et les lavages rituels.
Au début de l’époque royale, Gabaon constitua une enclave allogène hiwite dans les terres des Hébreux. Mais grâce à de nombreux vestiges archéologiques, l’on sait que la ville payait bien ses impôts au roi de Judée.
Un peu plus tard, Saül viola le traité et massacra une partie de la population soupçonnée de collaboration avec les Philistins. La localité fut alors attribuée à la famille d'Aaron et devient une ville lévitique faisant partie intégrante de la tribu de Benjamin.
Par la suite, toujours à Gabaon, Salomon reçut dans son sommeil la révélation du plan du futur Temple qu’il construira. C'est pourquoi, inaugurant son début de règne, il y fit une visite pour y offrir en sacrifice mille holocaustes sur l`autel. Considérée alors comme lieu très saint car accueillant la tente d`assignation, le roi venait y consulter dieu. Ainsi, dans les premières années du règne de Salomon, Gabaon fut le siège principal du culte hébreu.
Après la construction du Temple, le sanctuaire ne jouera plus qu'un rôle très effacé. Aussitôt après la chute de Jérusalem en -587, c'est à Gabaon que Yohanan fils de Qaréah mit en fuite Yishmaël, l'assassin du gouverneur Godolias. Enfin, la bataille de Juda Macchabée contre Nicanor se déroula également dans ce lieu.

Sur les pas de l’histoire biblique
Gabaon possède d'importants vestiges du temps des Israélites. Parmi ceux-ci furent trouvées 63 caves à vin datant du VIIIe et VIIe siècle avant J.-C. À vrai dire, c’est la première fois qu’une installation complète de cette industrie est mise à jour. En effet, la ville fut le centre d’une activité vinicole importante. On y produisait des crus de grande réputation, à « appellation contrôlée ». Cette coutume était déjà respectée en Judée puisque les jarres étaient marquées du nom des propriétaires du clos. Trois groupes de vestiges, sur une aire assez restreinte, appartiennent à cette industrie. Le premier présente des fragments de deux pressoirs : on y devine deux cuves basses reliées par des caniveaux à deux bassins plus profonds, le tout creusé à même la surface rocheuse du site. Ces caves étaient taillées en forme de bouteille et faisaient 2 m de profondeur sur 2 m de diamètre. On estime qu’à l'intérieur, 72.000 litres de vin étaient contenus dans des jarres de 35 litres.
La fouille du site a également révélé un cimetière datant de l’âge du Bronze moyen et récent, un puits circulaire donnant accès à la source sans sortir de la ville et un grand nombre d'anses de jarre portant des inscriptions, dont plusieurs le nom de « Gabaon ».
Par ailleurs, deux systèmes d'eau probablement utilisés durant l'Age de Fer II furent excavés. L’un constitue un puits creusé jusqu’au niveau d’eau sous la ville, l’autre une galerie creusée dans le ventre de la colline jusqu’à la source. Le canal cylindrique en escalier y menant, mesurant 12 m de diamètre et 11 m de profondeur possédait 93 marches. 3000 tonnes de pierre à chaux furent enlevées par les archéologues afin de déblayer les deux systèmes.
Enfin, la Bible fait allusion à plusieurs reprises à "l'étang de Gabaon", où un combat mortel entre les hommes de David et ceux d'Abner eu lieu. Certains croient que le canal cylindrique peut être identifié avec l'emplacement biblique, alors que d'autres affirment que le canal fut creusé après le Xe siècle avant J.-C.

 

Noémie Grynberg 2013

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 16/04/2014